Viabiliser un terrain : sous quelles conditions ?

Publié le : 20 juin 20223 mins de lecture

Vous êtes à la recherche d’un terrain à bâtir et le concept de terrain de service vous passionne ? Quelques explications différencient clairement les terrains à bâtir et comprennent les éléments qui déterminent le prix des terrains viabilisés.

Un terrain viabilisé : qu’est-ce que c’est ?

Viabiliser un terrain nécessite de nombreuses étapes avec de multiples interlocuteurs et peut rapidement créer des maux de tête pour les non-initiés. La loi française stipule que les services fonciers comprennent la mise à leur disposition des connexions et des réseaux dont ils ont besoin pour vivre. En bref, le terrain de service doit être raccordé au réseau routier et d’eaux usées, d’eau potable, au réseau d’électricité, éventuellement de gaz et de téléphone. Il est à noter que cela est important et qu’il n’y a aucune obligation pour le propriétaire du terrain à construire à y pourvoir.

L’utilité du certificat d’urbanisme

Les propriétaires de terrains constructibles souhaitant le rendre réalisable doivent contacter le service d’urbanisme de la commune concernée et solliciter un certificat d’urbanisme. Le document administratif officiel détaillera les conditions de raccordement sur les taxes inhérentes et le terrain aux différents réseaux à ceux-ci. Les frais de réparation comprennent diverses taxes telles que la taxe locale d’équipement (TLE) ou la taxe d’aménagement de raccordement à l’égout (PRE). Les montants varient selon la ville. Un certificat en urbanisme permettra aux entreprises professionnelles d’élaborer les devis nécessaires. Le coût total de la viabilisation est immédiatement lié à la configuration de la parcelle et à sa localisation par rapport au réseau existant. Cette opération atteint souvent plus de 10 000 euros et prend plusieurs mois.

Un terrain viabilisé : combien ça coûte ?

Si les prix des terrains varient considérablement d’un secteur à l’autre et d’une parcelle à l’autre, on estime que les terrains de service se vendront en moyenne 49 % plus cher. Au total, c’est une opération très lucrative pour le vendeur du terrain à bâtir. L’acquéreur y trouvait son revenu : en achetant un terrain viabilisé, il pouvait garantir qu’il en aurait les commodités pour sa vie future. Ses constructeurs n’ont eu qu’à construire la maison sur le terrain et à la relier aux différentes arrivées existantes. Le prix des terrains à bâtir non bâtis sera beaucoup plus bas. Cependant, si la perspective de construction supplémentaire ne vous satisfait pas, optez pour un terrain certifié ou viabilisé. L’achat d’un terrain non bâti peut parfois apporter de très mauvaises surprises en matière de surcoût global. En choisissant un terrain déjà viabilisé, qui est certainement plus cher, vous choisissez la sécurité.

Plan du site